Sécurité

Comment la blockchain peut sécuriser vos données en ligne personnelles ?

blockchain

Un nombre de plus en plus important de donner confidentiels et personnels transitent sur le Big Data. Cela oblige maintenant les entreprises à réviser leur manière de sécuriser leurs données. Assurer une protection optimale des données des salariés et des clients est clairement devenu un levier indispensable pour favoriser la confiance. Il existe de nombreux instruments pour sécuriser les données. Beaucoup d’entreprises sont par exemple équipées de serveurs privés, de VPN pour protéger leur pc, ou utilisent le cloud mais un faible nombre d’entre-elles ont déjà pensé à la blockchain.

Prévu à l’initiale pour sécuriser les monnaies virtuelles, la blockchain a comme premier objectif d’instaurer un climat de confiance. Pour dire les choses simplement le but de la blockchain se structure en trois parties bien distinctes :

A lire aussi : Les précautions essentielles pour se protéger des risques liés aux réseaux Wi-Fi publics

  1. Sécuriser les données pour donner confiance aux utilisateurs
  2. A découvrir également : Sécuriser son réseau Wi-Fi domestique : Conseils et astuces pratiques

  3. Transmettre des données dans un climat de confiance
  4. Traiter des échanges commerciaux

Maintenant, nous allons nous poser la question de savoir si la blockchain est en mesure de procéder à une sécurisation des données d’une structure économique ou d’un individu ?

Blockchain : c’est quoi au juste ?

La blockchain se définit comme un dispositif technologique qui a pour mission d’apporter de la confiance à une monnaie défaillante. Le système s’est inspiré de l’effondrement des organismes bancaires et de la crise de 2008 sur les subprimes. On peut dire que la blockchain a comme premier objectif d’éliminer tous les intermédiaires entre deux entités qui vont procéder à un échange…qu’il s’agisse alors de monnaie ou bien de données privées.

Vous comprenez donc que la sécurisation des données est au cœur du concept de la blockchain. Lorsque des données sont traitées sur un réseau Internet, entre différents ordinateurs, la réelle crainte est de se faire voler ou hacker ses données personnelles.

Depuis la révolution du numérique, de plus en plus de données véhiculent sur la toile. C’est donc logique que la sécurisation des données rencontre des craintes légitimes.

Justement, la blockchain est une technologique qui se base sur le cryptage des données qui peuvent d’être déchiffrées uniquement par un receveur authentifié. Ce dernier peut par exemple être une société ou une banque.

La technologie du cryptage des données sensibles est l’une des raisons qui rendent la blockchain aussi performante.

Blockchain et sécurisation des données : explications

Nous n’allons pas entrer ici dans les détails complexes de la sécurisation des données par un système informatique de blockchain. Si vous maîtrisez bien l’anglais, vous comprenez donc que la blockchain est une technologie qui repose sur une chaîne structurée de différents blocs. Ils sont la compilation des informations réalisées entre deux parties, entre deux utilisateurs. Les informations réunissent donc tous les échanges réalisés et celles-ci sont immodifiables. Après le traitement des informations, des dizaines de serveurs très performants vont valider ou pas la transmission des données.

La blockchain : quels sont les avantages ?

En termes de sécurisation de données privées et confidentielles, la blockchain propose de sérieux avantages. Le principal intérêt de développer ce genre de technologie pour protéger les données concerne la décentralisation et l’intégrité des informations. Toutefois, il est important de bien comprendre que la fiabilité de la blockchain est toujours intimement lié au nombre de ressources qui sont utilisées pour son système. À ce titre par exemple la blockchain des monnaies virtuelles sont particulièrement très robustes, alors qu’une blockchain d’entreprise qui va utiliser uniquement 3 serveurs risque à l’inverse d’être d’une grande fragilité.

Les différences entre blockain privée et blockchain publique

Pour ce qui concerne la sécurisation des données, il est important de bien distinguer une blockchain privée d’une blockchain publique. En effet, cette dernière se structure avec un registre public qui est rendu accessible pour tous les utilisateurs. À l’inverse, pour une blockchain privée, le processus technologique des blocs qui sont ajoutés à un registre sont limités à un nombre restreint d’utilisateurs.

La blockchain connaît aujourd’hui un succès énorme et de plus en plus d’études visent à l’amélioration de son fonctionnement afin de le rendre plus performant et cohérent avec la vie des entreprises et des affaires.

En 2020, le système est déjà bien implanté et fait désormais partie des outils de référence en matière de sécurisation des données.

Applications pratiques de la blockchain pour la sécurité des données personnelles en ligne

La blockchain offre de nombreuses applications pratiques pour la sécurité des données personnelles en ligne. Tout d’abord, il est possible de l’utiliser comme système de stockage décentralisé, permettant ainsi une meilleure protection contre les attaques pirates et les fuites des systèmes centralisés. Les utilisateurs peuvent aussi avoir le contrôle total sur leurs données grâce à un accès direct au registre.

La technologie peut être utilisée pour vérifier l’authenticité des informations fournies par les utilisateurs lors de leur inscription sur un site ou une application. Cette vérification peut se faire via une validation automatique basée sur les blocs ajoutés à la chaîne.

La blockchain peut être utilisée dans le domaine médical pour sécuriser et protéger les dossiers médicaux personnels qui sont souvent vulnérables aux cyberattaques.

Pour finir, cette technologie innovante pourrait être appliquée dans différents secteurs tels que l’éducation ou encore le vote électronique afin d’améliorer leur fiabilité et leur transparence.

Les limites et défis de l’utilisation de la blockchain pour la sécurisation des données en ligne

Bien que la blockchain soit une innovation prometteuse pour sécuriser les données en ligne, elle n’est pas exempte de limitations et de défis. L’un des principaux problèmes est la scalabilité, qui se réfère à la capacité du système à gérer un grand nombre de transactions. Pour l’instant, les blockchains ont tendance à être relativement lentes en raison du temps nécessaire pour vérifier chaque transaction.

Un autre défi majeur est celui de la réglementation. Effectivement, le manque d’harmonisation au niveau international rend difficile l’utilisation de cette technologie pour stocker des informations sensibles comme les données médicales ou financières.

La question de la confidentialité est aussi soulevée dans le cas où certains utilisateurs souhaiteraient effacer leurs informations personnelles du registre public. Des efforts sont faits par certains acteurs afin d’offrir davantage d’options aux utilisateurs concernant leur vie privée sur ces blockchains publiques.

Pensez aux risques liés aux applications tierces qui peuvent utiliser cette technologie sans prendre en compte toutes ses implications potentielles en matière de sécurité et/ou de confidentialité. Pensez à faire preuve de diligence raisonnable lorsqu’ils envisagent d’intégrer cette technologie dans leurs systèmes existants.

Malgré ces limitations et défis, il semble clair que la blockchain représente une opportunité unique pour renforcer considérablement la sécurité des données personnelles en ligne.