Sécurité

5 conseils pratiques pour protéger vos données en entreprise

L’ère du numérique que nous traversons est caractérisée par de nombreux cas d’espionnage et de piratage des données. Aussi bien, les individus, les institutions internationales et les entreprises sont sujets à ces menaces. Et puisque les pertes sont souvent considérables (surtout pour les entreprises), on remarque un éveil des consciences sur la nécessité de protéger les données digitales. Voici donc quelques astuces pratiques qui pourront vous aider dans ce processus de sécurisation au sein de votre entreprise.

Le choix des mots de passe

Lire également : Quelles perspectives pour les cryptomonnaies en 2018 ?

La protection des différents systèmes d’une entreprise passe par le choix des mots de passe. Et pour ceux-ci, il est important de prendre quelques dispositions afin que monsieur « tout le monde » ne puisse pas le deviner. La première des choses à faire est de définir une périodicité pour la modification des mots de passe. Ensuite, il faut veiller à ceux que le même mot de passe ne se répète pas sur plusieurs systèmes à la fois. Sans quoi vous seriez très vulnérable.

Un mot de passe efficace doit être complexe (pour le concevoir, il vous suffit d’alterner les caractères d’écritures, les chiffres ainsi que les lettres majuscules et/ou minuscules). Pour le créer, évitez donc d’utiliser des informations facilement identifiables comme le nom de l’entreprise ou de son promoteur, la date de création de l’entreprise.

Lire également : Les logiciels de CFAO : une solution performante

Pour l’hébergement, optez pour des options locales

Il est préférable d’opter pour des hébergeurs de sites résidants dans le même pays que votre entreprise. Cette option vous confère entre autres plus de sécurité. Pour cause, les textes régissant la protection et les violations des données n’étant pas les mêmes partout dans le monde, il existe des risques de survenus d’incidents juridiques. Et selon la juridiction du pays concerné, les décisions du tribunal ou de l’instance de régulation risquent de ne pas toujours vous avantager. Pour le choix de l’hébergeur, les éléments ci-dessous sont à prendre en compte. Il s’agit entre autres de :

  • Niveau de sécurité offert par l’hébergeur ;
  • Pays dans lequel vos données seront stockées ;
  • Certifications détenues par l’hébergeur ;
  • Processus de stockage des données, etc.

Ne vous laissez cependant pas prendre au piège des offres dérisoires. L’accessibilité n’est pas toujours gage de qualité de services.

Filtrez les accès

Les données d’une entreprise sont très sensibles et il faut dans la mesure du possible éviter qu’elles ne tombent dans de mauvaises mains. C’est pour cela qu’il faut éviter que tout le personnel ait accès aux mêmes informations. Vous pouvez par exemple définir, en fonction de leur ancienneté et de la confiance que vous faites à vos employés, divers niveaux d’accès aux informations. Veillez aussi à ne pas stocker les informations sensibles sur des serveurs connectés.

Protéger vos documents

Il est très facile de perdre ou d’endommager un document au sein d’une entreprise, quelle que soit sa taille (vu que les supports transitent entre plusieurs membres). Il faut donc veiller à une traçabilité des documents. Détruisez les fichiers obsolètes et sauvegardez en lieu sûr les autres données.

La protection des données d’une entreprise se joue aussi bien de l’intérieur qu’à l’extérieur. Elle exige de chacun une certaine discrétion et un respect strict des protocoles de sécurité.

Abonnez-vous à notre newsletter