Informatique

Comment choisir son hébergeur web ?

Eh voilà ! Vous venez de vous lancer dans une grande aventure : celle de la création d’un site internet. Vous avez l’idée, vous voyez le site dans votre esprit ainsi que toutes ses fonctionnalités… Mais il vous manque une chose. En effet, vous ne savez pas comment choisir votre hébergement. Il en existe plusieurs, et les services rendus ne sont pas tous aussi qualitatifs que l’on ne peut le croire. C’est pourquoi vous devez cibler vos besoins, par exemple, si vous avez besoin d’une gestion de la messagerie poussée, renseignez-vous afin de savoir si cela est possible.

Commencer avec un petit budget, pour s’agrandir ensuite

Si vous avez peu de moyens financiers (et c’est le cas dans 95% des projets de création de site internet), il vaut mieux commencer par un hébergement adapté. Pour cela, l’hébergement partagé est la solution idéale : il s’agit d’un serveur sur lequel sont installés des dizaines, centaines voire milliers d’autres sites web. Bien entendu, chacun d’entre eux est indépendant, cependant la puissance est divisée entre tous les projets. Ce genre de serveur ne coûte pas très cher : il suffit souvent de moins de 10€ par mois pour y souscrire (parfois même moins de 5€).

A découvrir également : Quel est l’intérêt de suivre une formation en ingénierie digitale ?

Cependant, si votre site internet connaît du succès quelque temps après, il vous faudra vous adapter et changer l’offre. Aucune crainte : cela se fait souvent en quelques clics via votre hébergeur. Nous vous conseillons de partir sur un serveur dédié : cela signifie que toute la puissance du serveur est réservée à votre site web ! Cependant, si votre activité est fluctuante (comme un site e-commerce dans le jeu vidéo par exemple, en période de soldes ou à Noël), nous vous conseillons plutôt une offre tournée vers le cloud. La puissance réservée au serveur s’adaptera en fonction de la demande, et donc le prix aussi : vous ne paierez que ce que vous consommez réellement !

A lire aussi : Comment faire des accents aux majuscules ?

Abonnez-vous à notre newsletter