News

Les clés de la formation en France

À l’heure où la France subit de plein la crise économique, la catastrophe sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 rajoute de nombreuses difficultés dans le quotidien des Français. Si tous les secteurs d’activité sont plus ou moins touchés, certains d’entre eux arrivent à sortir la tête de l’eau. On pense notamment au secteur de la formation qui a su prendre le bon virage avant le début du confinement. Cependant, trouver la bonne formation pour son profil peut vite ressembler à un parcours du combattant si l’on n’applique pas certaines méthodes. Zoom sur les clés de la formation dans l’Hexagone.

Des plateformes conçues pour les apprenants

Il est désormais loin le temps où la formation se limitait à un cours traditionnel. En 2021, il existe des plateformes dédiées à l’apprentissage en ligne. Avec le boom du e-learning en France, la formation a suivi le mouvement en adaptant son offre aux différents profils. Si l’accessibilité est soulignée par la majorité des élèves, il semble que le suivi personnalisé touche l’ensemble des apprenants. Grâce à certains outils adaptés et des contenus diversifiés, la formation en ligne a le vent en poupe selon tous les experts. Un tour sur la page web, https://business.edflex.com/ vous le confirmera…

A voir aussi : L'essor des crypto-monnaies : Effets sur les paiements internationaux et les innovations sectorielles

Faire confiance à des professionnels certifiés

Si cela peut tomber sous le sens pour certains, il est préférable de le préciser avant de débuter ses recherches. Pour optimiser ses chances de réussite, il est fortement recommandé de solliciter des professionnels certifiés. Outre le savoir-faire, ces experts mettent à votre disposition une palette d’outils incontournables pour vous mettre sur la voie de la réussite. En dépit de certaines idées reçues, la formation en ligne ne requiert pas un budget démesuré. Il suffit de jeter un coup d’œil sur les tarifs pratiqués actuellement pour saisir que ce marché est en plein essor. Résultat, les prix sont à la baisse.

L’importance de la formation continue pour les salariés

En France, la formation continue est un enjeu majeur pour les salariés. Elle leur permet de maintenir leurs compétences à jour et d’acquérir de nouvelles connaissances pour évoluer professionnellement. Les entreprises ont tout intérêt à encourager leurs employés à se former régulièrement, car cela contribue aussi à leur développement et augmente leur motivation au travail.

A lire aussi : [PC] Quels sont les meilleurs émulateurs de Nintendo Switch ?

Il reste encore des freins importants qui empêchent certains salariés de s’engager dans une formation continue. Le manque de temps peut être un obstacle majeur. Les journées de travail sont souvent bien remplies et il est difficile pour certains salariés de trouver du temps supplémentaire pour se former.

Le coût peut aussi être dissuasif. Bien que certainement moins onéreux que par le passé grâce aux nombreuses possibilités offertes sur Internet (MOOCs notamment), une formation peut toujours représenter une dépense significative pour les budgets familiaux.

L’accès à la formation est inégal selon les secteurs professionnels ou selon la taille des entreprises. Certains employeurs ne proposent pas suffisamment d’options de formation à leurs employés.

Pourtant, la formation continue offre des avantages considérables tant sur le plan personnel que professionnel. La reprise des études constitue ainsi un choix judicieux pouvant apporter une réelle valeur ajoutée auprès des recruteurs. Elle rend plus polyvalent(e) et multiplie ses chances d’évolution au sein même de son entreprise actuelle si elle fait preuve ensuite de persévérance et d’ambition.

Pour parvenir à une meilleure adhésion des salariés, le gouvernement a pris plusieurs mesures pour favoriser la formation continue. Parmi celles-ci figurent notamment l’instauration du compte personnel de formation (CPF) qui permet aux salariés de cumuler des heures de formation tout au long de leur carrière professionnelle, ainsi que la création du droit individuel à la formation (DIF), un dispositif similaire destiné aux travailleurs indépendants.

Il apparaît clairement que la formation continue est un élément essentiel pour les salariés souhaitant développer leurs compétences et évoluer professionnellement. Bien qu’il y ait encore quelques obstacles à surmonter pour faciliter son accès, il existe désormais de nombreuses solutions comme les MOOCs ou les formations en ligne qui facilitent grandement cet engagement dans cette voie.

Les dispositifs de financement accessibles pour les formations professionnelles

La formation professionnelle a un coût qui peut être important, surtout pour les salariés ou travailleurs indépendants qui souhaitent se former en parallèle de leur activité professionnelle. Il existe différents dispositifs de financement accessibles pour les aider à prendre en charge tout ou partie des frais liés à la formation.

Le premier d’entre eux est le CPF (compte personnel de formation), qui permet aux salariés et demandeurs d’emploi de suivre une formation qualifiante ou certifiante. Les heures acquises au titre du CPF peuvent être utilisées pendant toute la durée de la carrière professionnelle pour financer différents types de formations (diplômantes, qualifiantes sur son poste actuel…).

Les entreprises sont aussi tenues d’assurer une certaine prise en charge financière des actions de formation : elles doivent consacrer au minimum 1% du montant total annuel des rémunérations brutes versées à leurs employés pour financer ces dernières. Cette obligation concerne toutes les entreprises ayant un effectif supérieur à 10 personnes.

Certains organismes sont chargés de gérer spécifiquement l’allocation destinée aux entrepreneurs désirant bénéficier d’une formation professionnelle. L’AGEFICE (Association collective nationale) accompagne ainsi dans ce sens tous ceux travaillant dans les domaines d’activités commerciales ; celles-ci concernent principalement l’hôtellerie-restauration, le tourisme, etc. Pour cela, elle propose différentes aides financières comme :

• Le financement partiel ou total selon votre situation
• Une aide complémentaire afin que vos projets de formation soient pris en compte sans entraves
• Et une assistance pour monter votre dossier et ainsi pouvoir bénéficier au maximum des aides financières disponibles.

Il existe d’autres dispositifs tels que le contrat de professionnalisation ou l’apprentissage qui permettent aux jeunes de se former tout en étant rémunérés. Le financement est alors pris en charge par l’employeur ou l’organisme public qui accompagne la formation.

Avant de s’engager dans une formation professionnelle, vous devez bien vérifier les différents dispositifs existants pour trouver celui qui correspond le mieux à votre situation et vos besoins. Effectivement, chacun d’eux a ses conditions spécifiques que vous devez respecter pour bénéficier du financement souhaité.