Bureautique

Quels sont les principaux atouts des signatures électroniques ?

Les dernières innovations technologiques ont entrainé de profondes mutations au sein des entreprises. Ainsi, le digital est désormais perçu par les entreprises comme un véritable levier de croissance et un gage de croissance et de compétitivité.

Ainsi, le virage numérique implique aussi la dématérialisation des processus et échanges administratifs et commerciaux.

A lire également : Quels sont les avantages de l’utilisation d’un logiciel calcul escalier ?

Cela n’est possible que par l’implémentation des solutions numériques, notamment les signatures électroniques. Nous vous présentons ici les principaux atouts de cet outil numérique devenu indispensable au sein des entreprises modernes.

Un processus entièrement intégré

Les signatures électroniques ne représentent pas seulement une solution spécifique utile dans des échanges commerciaux et administratifs.

Lire également : CV de développeur web : comment convaincre les recruteurs ?

Grâce aux signatures électroniques, les entreprises peuvent dorénavant créer un processus totalement intégré entre les départements internes.

Ainsi, l’utilisation des données cryptographiques peut générer une signature valide qui est automatiquement traitée selon la politique de l’entreprise.

Ce type de signature est le plus souvent associé à des données cryptées qui garantissent la sécurité et l’intégrité des données. Cette solution peut également apporter de nombreux avantages dans le domaine juridique.

En effet, l’utilisation d’une signature électronique des documents permet aux avocats de mieux gérer le flux de travail, car ils peuvent désormais mettre en place un mécanisme spécifique pour traiter les documents par voie électronique. Cela peut réduire à la fois le temps consacré au processus de classement des documents et le risque d’erreurs.

Preuve d’authenticité et d’intégrité des données

L’utilisation de signatures électroniques peut contribuer à améliorer l’intégrité des données. En effet, une signature numérique est inviolable, les fraudes et les usurpations d’identité sont donc impossibles.

Ces signatures peuvent être vérifiées à l’aide de la cryptographie asymétrique. Ainsi, l’utilisation d’une signature électronique permet de créer une preuve d’authenticité des données. Cette preuve peut être utilisée pour détecter automatiquement toute manipulation ou contrefaçon du document.

Ce type de signature facilite par ailleurs la gestion électronique des documents (GED). Grâce à l’utilisation d’une signature numérique inviolable, les entreprises peuvent aussi mettre en place des systèmes de contrôle pour éviter toute falsification de documents.

Une diversité d’options

Il existe trois grands types de signatures électroniques présentant chacun des subtilités et des niveaux de sécurité spécifiques.

La signature électronique simple est la solution la plus accessible. Cela peut aller d’une signature manuelle sur une tablette à une signature plus complexe lorsque l’enjeu ou le risque de litige est un peu élevé.

Ce type de signature offre fiabilité et sécurité lorsqu’il intègre une clé d’authentification cryptée et un chiffrement des données.

La signature électronique avancée offre un niveau de sécurité et de fiabilité plus élevé. Les entreprises y font souvent recours pour la signature des compromis de vente immobiliers, les factures, les contrats de travail et d’assurance.

Cependant, ce type de signature requiert la détention par le prestataire tiers d’un certificat de signature électronique conforme à la norme eIDAS.

Enfin, la signature électronique qualifiée a la particularité d’avoir la même valeur juridique qu’une signature manuscrite. Ce mode de signature exige que l’autorité de certification électronique agréée recueille l’identité du signataire.

Après vérification de l’identité du signataire, l’autorité de certification transmet à ce dernier une clé cryptographique, indispensable pour exécuter la signature.